Ancre



Tache sur le buvard
De l'enfance
J'ai absorbé
L'interrogation
Qui creuse ma voix


Je me ramifie
Jusqu'à ton regard


A bout de souffle




Suivre le cours
Des pensées
Qui éveille les berges
Du passé

Trouble
Tremblement
Avant que la clameur
Du retour 
 T'aspire 

Indéfiniment


Chambre d'écho



Dilution 
De nos étreintes

Dans le lent chaos
Des saisons écloses
Je te devine et 
Tu m'inventes


Vertige




Les spirales récitent 
leur chapelet
avide

Et toi, sur le fil
du doute,
tu t'extirpes
de la litanie

Tu tombes à
rêve déployé



Trêve



Hors de leur gangue
Les perles
Goûtent au dérapage

 Elles quittent
Les étalages 
Pour s'écouler
Dans les rivières éphémères
De nos imaginations 
Clandestines


Répit


Native de l'entre-deux
Tu offres
Ta version

Ébauche
Après la pluie
D'un monde 
Pétri
De tes mélanges

Battement



Si nos vies se quadrillent
Si elles tirent le trait
Sur  l'équivoque
Si elles nous laissent 
Au pied du mur

Nous nous rejoindrons 
Pour tromper
Les rangs


Sursis


Paysage de craie

Ta venue
Déjoue l'effacement
En embuscade

Le tableau
S'ouvre
Au crissement de tes pas

 
 

Aurore



 

Votre légèreté
Esquive
Les engrenages

L'horloge s'est tue

Seul le sillage
De votre désir
Donne l'indication
Du départ

Apesanteur


Nos courses s'égratignent
Aux barrières
Des finitudes

Vos gestes les éloignent
Ensemble
Nous les traversons

La couleur de vos jeux
Effacera
Nos étroitesses



Foyer



Les arceaux brisés
Dessinent d'autres
Ondulations
Sur les eaux 
Parlant la langue
D'autrefois

La nuit hésite 


Aux antipodes



Fuyant les cadrans
Nos corps aux souvenirs 
De branchages
Agrandissent l'horizon

Nos chemins se cabrent
Pour d'autres 
Commencements




Escapade


Abri
Tapissé de vos ailleurs

Vos yeux clos
Composent
La symphonie du jaillissement

Les notes
 S'écriront
Hors de portée 


A l'angle



La pierre en sourdine
A construit
Son dédale

Ta peau déjà
En détourne le tracé
Donnant naissance
Au détroit
De l'imaginaire



Hors-jeu




Lever de rideau
sur
un jour dépouillé

La ligne droite
parle en lettres majuscules

La lisière a absorbé
mes vies
inarticulées


Flamboiement


Couleurs tombées
Du ciel
Pour échanger leur souffle

Balbutiements
Du peintre

Il racontera 
Les mariages défiant
Les interdits 



Déchirure


Quelqu'un a arraché
Le coin de la page
Je demeure
Sans terre

Je me laisse envelopper
Dans les draps délavés
Des lendemains
Prêt à
 Recevoir
Le chant du rivage



Impulsion


Étincelles
 
Déplacer l'air
Laisser en suspens des
Sculptures de vent

L'étourdissement
frissonne dans mon dos
 


Juste avant


Le duo naît 
au bout de ton
soupir

La chrysalide de l'attente
dessine
son éclosion

Dans un instant
peut-être
le tournoiement

Turbulence



Se réveiller
au pluriel
quand la nuit 
a emprunté l'embarcation 
de vent
et que les affluents 
du songe
ont entremêlé
leurs eaux

Révélateur



 La caresse
de ton passage
échafaude
une autre histoire

Je plonge avec toi
dans les métamorphoses
du temps

Promesse d'un pont


"Promesse d'un pont", recueil de photos et de poèmes, est né !

Il est paru aux éditions du Tripadour.

Suivez le lien:

https://www.tripadour.com/fr 

Issue

  
Aspérités 
Qui piègent
La course des images

Le décor s'ébrèche

Les pièces manquantes 
S'inventeront
Dans tes yeux


Passeur



Je puise mes printemps
Là où tu as aimé

Je déchiffre les signes
Que tu m'as laissés
Je transcris ton feuillage
Dans la langue de l'instant

Je deviens celui
Qui de l'autre côté
Danse tes silences
Avant de s'en aller
 



Trajectoires



Pinceau des cils 
Sur la toile
Vivante

Ton regard s'épanouit
Il déploie ses attentes
Sans perdre le souvenir
Du centre

Origine



 J'emporte
Tes poèmes
Comme
Seuls
Papiers d'identité

Ton ombre 
S'allonge 
Sur mes départs